‹ Blogue d'Arboquébec
2 novembre 2019

Le paillis

Lorsque nous nous promenons en forêt, il nous est presque impossible de voir la terre brute sans
avoir à retirer une couche de matière organique en décomposition. La terre a besoin de cette couche
de matière pour s’enrichir d’éléments essentiels servant pour les divers organismes végétaux qui y
poussent. Le jardinier peut donc utiliser cet atout majeur pour augmenter la richesse de son sol et y
faire pousser des végétaux en santé. Cette technique de recouvrement du sol se nomme le paillage.

C’est une pratique en aménagement qui semble entrer dans les mœurs depuis la dernière décennie.
Outre l’aspect esthétique, il y a plusieurs raisons d’inclure cette pratique en horticulture et en
arboriculture, car les végétaux peuvent en bénéficier de nombreux avantages résultant de ce paillis.

Bénéfices pour les végétaux

  • Diminue la quantité de mauvaises herbes
  • Diminue la quantité d’insectes nuisibles, de maladies et de limaces
  • Diminue les écarts de température du sol et augmente l'activité des micro-organismes dans le
    sol
  • Meilleure absorption de l’eau par la création d’humus
  • Conserve l’humidité et évite le dessèchement en été en maintenant l’eau
  • Protège le sol des intempéries
  • Fertilise le sol lorsque le paillis se décompose au fil des années
  • Sert de nourriture aux vers de terres et autres micro-organismes bénéfiques pour les
    végétaux
  • Réduit les arrosages
  • Prévient le phénomène de battance (sous l’action de la pluie, il se produit un tassement de la
    terre)
  • La structure du sol est améliorée
  • La croissance et la santé des végétaux sont augmentées

Type de paillis

C’est une pratique apportant de gros bénéfices certes, mais le type de paillis doit être choisi en
fonction de ce qui lui est demandé. Tous les paillis ne sont pas égaux; chacun apporte des bénéfices
pour certaines espèces végétales et des désavantages d’autres espèces. Il est donc important
d’établir les besoins de base et de choisir ensuite le paillis qui y sera adapté.

Paillis de végétaux de longue durée

Ce type de paillis est le plus populaire, car il se rapproche le plus près des « vrais paillis ». Leur
principal désavantage étant d’être pauvre en élément lorsqu’il se décompose et que la décomposition
peut se faire sur plusieurs décennies. Ce paillis est utilisé comme élément décoratif surtout autour
des arbres et le long des solages. Ce type de paillis n’est pas recommandé pour les plates-bandes
de fleurs. Il est utilisé surtout pour les plantes pérennes tels que les arbres, les arbustes et les
massifs de vivace. Nous retrouvons dans cette catégorie le paillis de cèdre teinté (bleu, orange, rose
etc.), l’écorce de conifères, les éclats de bois et le paillis de cèdre naturel (brun).

Paillis de végétaux décomposables

Cette sorte de paillis est le plus utilisé dans les jardins et plates-bandes. Ils se décomposent avec le
temps et de façon graduelle, enrichissent le sol et diminuent grandement les besoins en engrais. Il
faut par contre en ajouter lorsqu’il est nécessaire. Pour que le paillis apporte davantage d’éléments
au sol, il doit y avoir une couche d’environ 5 cm en permanence. De ce fait, les mauvaises herbes qui
sont transportées avec le vent sont éliminées. Il y a beaucoup de paillis commerciaux
décomposables, mais il est également possible d’opter pour des paillis décomposables maison en
prenant des « déchets végétaux » pour en faire un paillis décomposable. Les copeaux et sciures de
bois, les écailles des noix, les feuilles d’automne déchiquetées, le compost, la paille, un mélange de
tourbe et de gazon coupé et du papier déchiqueté sont de bons exemples de paillis décomposables
maison. Les aiguilles de pins et de thuyas peuvent être utilisées pour les allés et les sentiers de
préférence, car ils se décomposent lentement et peuvent acidifier le sol.

Paillis inertes ou minéraux

Ce type de paillis est utilisé pour son aspect ornemental seulement, car il n’enrichit aucunement le
sol. Ces paillis ne sont pas biodégradables. Nous retrouvons entre autres dans cette catégorie les
pierres volcaniques, les pierres de rivières, les éclats de marbre, le paillis de caoutchouc et le verre
concassé. Les mauvaises herbes finissent par reprendre le dessus après quelques temps et
l’aménagement est à recommencer. Ce type de paillis est souvent réparti sur un géotextile pour
justement garder à distance les mauvaises herbes le plus longtemps possible. Ce type de paillis est
utilisé surtout pour les rocailles, les plantes xérophiles (plantes aimant la sécheresse) ou sur un sol
déjà très riche.

Sources
https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-jardinage/paillage-pourquoi-et-comment-le-realiser
https://www.lesoleil.com/maison/horticulture/le-paillis-a-fait-beaucoup-de-chemin-
9a13e94ee98f5f68123a74c0526944ae
http://blog.hortik.com/2012/05/30/paillis-et-paillage-tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir/



Plus d'articles